Dossiers minceur

Vidéo : les vrais risques de la grippe aviaire

LU 20760 fois     COMMENTÉ 1 fois
TAGS: grippe, vidéo
AUTEUR : La rédaction
lundi 21 janvier 2008

La grippe aviaire a déjà fait des morts. Et la mutation probable de ce virus fait craindre une épidémie. Cependant, le fameux H5N1 est pour l'instant bien contenu en France. Explications des réels dangers par un spécialiste.


Grippe aviaire : quels dangers pour l'homme ?

La aviaire effraie. Parce qu'il peut se transmettre à l'homme, et que celui-ci est difficile à soigner. Parce que, aussi, le virus se transforme.

Plus d'une centaine de personnes sont décédées de par le monde à cause de la transmission de ce virus. Mais pour l'instant, cela reste très limité et bien contenu en France.

Un risque persiste : si le virus changeait de forme et devenait plus agressif. Explications par cette .






Sommaire de l'article

Page 1 : Grippe aviaire : quels dangers pour l'homme ?


Retour au dossier

  Passez un hiver sans grippe !


commentaires

posté par Nan49230 le samedi 26 janvier 2008
En attendant, tous les hopitaux ont conviés à une réunion d'information obligatoire leurs employés. Une pandémie est à redouter et si cela arrivai, on n'y pourrai malheureusement pas grand chose étant donné qu'il n'y a aucun vaccin disponible et qu'il faudrai attendre 6 mois minimum pour en avoir un. L'état compte sur le civisme des personnels soignants durant cette pandémie future. Ils devraient rester à l'hopital durant 4 mois, durée d'une vague de grippe et seraient les premiers à avoir priorité sur les respirateurs en cas de besoin (étant donné qu'il n'y en aura pas pour tous le monde). Quel soulagement !!!!!! Bref si cela arrive, priez pour les petits enfants et les personnes agées qui seront touchés les premiers et priez pour les autres ensuite. Profitez de la vie et que Dieu nous garde.
1 - 1 de 1
  • 1

L’accès et l’utilisation du forum sont réservés aux membres d'Aujourdhui.com. Vous pouvez vous inscrire gratuitement en cliquant ici.

Si vous êtes déjà membre, connectez-vous ici :




Recommander cette page :